Annonce

Annonce

Sentiments inhibés

Sentiments inhibés

Après-midi de brume et de fraîcheur,
Rendez-vous avec ma sylphide,
Ma dame pleine de grâce et de douceur,
Âme pure et candide.

Je la vis avec ses camarades,
Au milieu d’elles, admirable,
De taille fine et stable,
Elle était une dryade.

Beauté sculpturale, beauté d’ange,
J’aurais aimé caresser son visage,
Hélas ! Je n’étais pas coriace,
Et manquais plutôt d’audace.

Chanter la beauté de son joli petit minois ?
Le lui dire en face ?
J’en étais incapable,
Et ça aurait paru discourtois.

Elle avait une belle chevelure,
Je n’ai pas pu le lui dire,
Ça aurait fait harceleur,
Et je ne voulais pas avoir cette allure.

L’instant ne s’est pas éternisé,
Chez soi, chacun est retourné,
Peut-être que si on avait été seuls,
Je n’aurais pas refoulé mes pulsions.

 17 1
Fermer
  • Ajouter un commentaire

    Annonce

    Annonce

    Ne manquez pas