Satanée beauté

beauté noire

Sous les gouttes de pluie tintant sur les pétales des fleurs,
Cette saisissante splendeur qui sublime la nuit endiablée,
Ces mille senteurs aux arums si légers,
Mes repères de puritain se sont vite brouillés,
Tu portes une tendresse,
Telle que, je perds toute adresse.
Tu remplis mon sein d’allégresse,
Ta beauté m’a couvert d’ivresse.
Ma sainteté s’est envolée.
Ta candeur a donné une échappée,
À ma volupté cachée, bien comprimée.

Satanée beauté, qui ma pudeur a volé.

Fermer les commentaires

Ajouter un commentaire

Lire également