Le moustique : véritable danger pour l’homme

Le moustique : véritable danger pour l’homme

Le moustique, qui mesure moins d’un centimètre, et ne pèse que quelques milligrammes, est l’un des insectes qui perturbe le plus la vie des êtres humains. Il réveille, vole de beaux rêves, interrompt les moments de tranquillité, mais surtout, rend malade. Pourtant ce ne sont pas tous les moustiques qui se nourrissent de sang. Qu’est ce qui poussent donc certains à se repaître de ce précieux liquide ?

Un “suceur de sang” mondial

Originaire des forêts tropicales d’Afrique du sud-est, le moustique est présent dans plus de 100 pays du monde. Comme activité préférée, il s’applique à sucer le sang de ses victime et à les rendre malade. En effet avec sa trompe affûtée, le moustique contamine l’homme et lui cause de nombreuses maladies : le paludisme, la dengue, le Zika, le chikungunya, la fièvre jaune, la maladie du Nil occidental, l’encéphalite japonaise … qui sont presque toutes mortelles si elles sont non ou mal soignées. Toutefois, sur les 3500 espèces de moustiques existantes,  seulement quelques dizaines piquent les humains.

Pourquoi certains moustiques se nourrissent de sang ?

La femelle moustique est la seule à piquer, car elle a besoin de sang. Ce dernier renferme toutes les protéines nécessaires au développement de ses œufs. Ainsi elle se nourrit de sang sur une fréquence de 3-4 jours. Pour piquer, la future mère moustique ou l’anophèle femelle choisit bien ses proies. Elle préfère très souvent les corps qui dégagent beaucoup de chaleur et est aussi attirée par l’odeur de certaines transpirations (comme les peaux qui sentent l’alcool). Ses antennes servent à capturer les molécules qui sont propagées par le corps.

moustique
Piqure d’une anophèle femelle. (Image: smuay/CanStockPhoto)

Pour ne pas devenir un vrai repas pour les moustiques, il faudra donc faire attention à notre odeur.

Comment se protéger contre les moustiques ?

Contre eux, on peut utiliser : les moustiquaires, les serpentins, les prises électriques, les sprays chimiques, les porte-clés à ultrasons, les bracelets, les huiles essentielles et même des applications mobiles.

Les répulsifs chimiques

Les éloigner sans les tuer, voilà à quoi servent les répulsifs. Les scientifiques en sont persuadés, pour éloigner les moustiques, rien ne vaut ces 4 molécules chimiques: l’icaridine, l’IR 3535, le Citriodiol et le DEET, quatre noms barbares qui correspondent aux quatre molécules actuellement autorisées dans la fabrication de répulsifs.

Tous ces produits ont une forme de toxicité lorsque la concentration devient trop élevée. Il faut faire extrêmement attention quant à l’usage des produits les contenant sur les nouveaux-nés et les enfants.

Les solutions naturelles

L’un des grands classiques pour chasser les moustiques reste la citronnelle. L’huile essentielle de cette plante tropicale est fabriquée en Asie. Néanmoins, les huiles essentielles contiennent des actifs allergisants.

moustique
Photo de la citronnelle

Les serpentins

Selon certains, les serpentins, capable de fumer six heures sans broncher, sont l’ami idéal des soirées. Bourrés d’insecticides, les serpentins s’utilisent exclusivement à l’extérieur. Mais une barrière physique comme une moustiquaire est toujours préférable à un produit chimique.

Serpentin anti moustique
Serpentin anti moustique

 

La lutte contre les moustiques dure depuis plusieurs années déjà. Les organismes de lutte contre le paludisme en sont les fers de lance. Chaque année, plusieurs sensibilisations sont faites à travers le monde pour informer les populations sur les moyens pour combattre cet insecte dangereux.

 12 1
Fermer
  • Ajouter un commentaire

    Ne manquez pas