Annonce

Annonce

L’agneau immolé

L’agneau immolé

À suivre de près, le Christ et son sacrifice,
L’innocent agneau pur, immolé sur la croix,
Il semble autant absurde, qu’un de nos Rois,
Renonçât à toute sa gloire et au délice.

L’homme est ce qu’il est ; fait d’eau et d’os et de chair.
Il est tout sensuel et il est si sensible.
Il peut se fourvoyer, ou manquer sa cible.
Être très fertile, ou aride comme un désert.

Dieu se complaît quand les anges chantent en chœur.
L’homme préfère apparences et tentations.
Il nous a fait ainsi, peut-être par erreur.

Parfaite créature, parfaite imperfection.
Voilà aussi pourquoi, ma sainte et bénie sœur,
Croit plus en l’érection, qu’en la résurrection.

 

Crédit Photo : Pixabay

 9 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire

Annonce

Annonce

Ne manquez pas