L’invasion des substances chimiques: une véritable menace sanitaire

L’invasion des substances chimiques: une véritable menace sanitaire

En l’espace de 60 ans, l’essor de la pétrochimie a favorisé le confort moderne et les substances chimiques ont envahi notre quotidien. Parmi ces milliers de molécules, on retrouve des pesticides pour protéger les récoltes, des bisphénols pour améliorer les contenants, des parabènes pour la conservation des cosmétiques et des retardateurs de flamme bromés pour rendre les textiles moins inflammables. Bien que ces molécules soient d’une grande utilité, elles ne font pas autant de bien à notre organisme.

Comment entrons-nous en contact avec les substances chimiques nocives ?

Formule d'un composant chimique

Il est quasiment impossible d’échapper aux substances chimiques, car ils ont contaminé tout notre environnement. De plus, elles sont mélangées pour différents usages. Les fruits et légumes par exemple ne sont pas traités avec un seul pesticide, très souvent, il s’agit d’une combinaison de plusieurs. Nous sommes donc constamment en contact avec plusieurs substances chimiques dont nous ne connaissons pas vraiment l’origine.

Par voie de conséquence, il reste des résidus de ces substances dans notre organisme et le fonctionnement de ce dernier en est perturbé.

Comment ces substances impactent-elles le fonctionnement de notre organisme ?

système endocrinien

Lorsque le système endocrinien fonctionne normalement, nos hormones jouent le rôle de messagers chimiques et rendent alors possible un dialogue essentiel à la bonne marche d’organes et de glandes. Mais en se substituant aux hormones naturelles, les perturbateurs endocriniens (substances chimiques) viennent brouiller notre système hormonal en bloquant, modifiant ou mimant l’action de ces hormones. Le bisphénol A par exemple imite l’action des hormones féminines et diminue la production de testostérone par testicule du fœtus humain.

Cette cacophonie hormonale a des conséquences diverses sur notre organisme. On dénote donc :

  • des effets sur la reproduction, car étant des systèmes qui nécessitent l’action hormonale
  • des effets cancérigènes
  • l’obésité
  • des effets sur le développement neurologique et psychomoteur (les acquisitions de langage, l’agitation) etc.

L’invasion des substances chimiques est ainsi devenue une véritable menace sanitaire. Notre organisme, de façon directe ou indirecte, réagit à ces doses faiblissimes d’hormones synthétiques de polluants chimiques ou perturbateurs endocriniens. Il ne serait donc pas surprenant de constater l’apparition de nouvelles maladies dans les décennies à venir.

Crédit photos : Pixabay
Sources : Générations Futures, Actu.fr, Francebleu.fr

 3 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire