Annonce

Annonce

L’échidné : un monotrème à reproduction difficile avec un pénis à 4 extrémités

L’échidné : un monotrème à reproduction difficile avec un pénis à 4 extrémités

La faune australienne est le nid de diverses espèces aussi surprenantes les unes que les autres. Celles vers qui attisent notre curiosité aujourd’hui sont sans doute les monotrèmes, qui comptent dans leur famille l’échidné.

Un mammifère à épines qui pond des œufs

Les monotrèmes sont un groupe d’animaux comprenant les ornithorynques et les échidnés. Ils pondent particulièrement des œufs, malgré que ce soit des mammifères. Le nom “échidné” trouve ses racines du grec “echinos” qui veut dire “hérisson” ou “épine”. C’est un mammifère insectivore de petite taille menant une vie solitaire.

À première vue il ressemble à un hérisson avec son  corps recouvert de piquants. Ce manteau de piquants menaçants est la meilleure des défenses. Cette défense lui a bien réussi, puisque c’est un des mammifères les plus anciens de la planète.

Echidné
Echidné en quête de son repas

Pourquoi l’échidné est-il si étonnant ?

L’échidné peut vivre jusqu’à plus de 50 ans et prospère un peu partout à travers la faune australienne. Non seulement il est bien protégé, mais il possède aussi des armes de prédation dont : des griffes imposantes, un museau pointu et une langue défiant l’imagination. Cet atout est le kit parfait pour fouiller à l’intérieur des branches mortes à la recherche d’un repas.

L’échidné se nourrit principalement de fourmis et de termites. Pour les trouver, il ne se contente pas de renifler leur odeur. Il possède également des capteurs sensibles aux signaux électriques émis par ces proies invertébrées. Sa langue extensible mesure jusqu’à 18 centimètres. Très mobile, elle peut même se plier en U, lui permettant ainsi de fouiller la termitière jusque dans le moindre recoin.

Malheureusement l’échidné  subit de plein fouet les répercussions du changement climatique. En effet, l’échidné à nez court et celui à nez long restent les derniers de représentants de cette espèce au bord de l’extinction.

L’échidné a un pénis à quatre extrémités. Chaque extrémité contient un canal capable de produire du sperme et de l’urine. Leur pénis est qualifié de « phallus à quatre rosettes ».  (4 in 1, quelle chance!)

Crédit Photo : Pixabay

 4 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire

Annonce

Annonce

Ne manquez pas