Annonce

Annonce

L’obésité, signe d’aisance ou pourvoyeur de maladies ?

L’obésité, signe d’aisance ou pourvoyeur de maladies ?

“Je ne suis pas obèse, je suis en surpoids”, “Je ne suis pas gros, j’ai de l’embonpoint”. Elles sont courantes ces répliques de nos amis un peu trop nantis de tissu adipeux (graisse). Pendant qu’on accuse l’un d’avaler beaucoup de nourriture sans jamais grossir, l’autre est qualifié d’être un peu trop dodu même s’il trouve qu’il ne s’empiffre nullement. Dans la plupart des cultures, avoir un embonpoint est considéré comme un symbole d’abondance et de réussite. Or l’obésité est considérée aujourd’hui comme un pourvoyeur (facteur de risque) de plusieurs maladies.

Qu’est-ce que c’est l’obésité ?

Selon l’organisation mondiale de la Santé (OMS), l’obésité est “une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle qui peut nuire à la santé”. Elle résulte d’un déséquilibre entre les apports caloriques trop importants et la dépense énergétique beaucoup trop faible. Cette dépense est entretenue par un environnement sédentaire et une mauvaise alimentation. Cependant, dans certaines familles, il existe des facteurs génétiques qui expliquent un nombre important de surpoids et d’obésité.

Chez l’homme, on parle d’obésité androïde lorsque la répartition du tissu adipeux prédomine au niveau de la partie supérieure du corps humain. Ce qui donne une obésité abdominale dite “ventre du bonheur” (Abdos zoomé 1) dans certaines cultures. En revanche, une autre forme d’obésité appelée gynoïde est très fréquente chez les femmes. La masse graisseuse prédomine alors sur la partie inférieure du corps, notamment au niveau du bassin et des cuisses donnant des formes particulièrement appréciées par une grande partie de la gent masculine. (Mama mia!)

L’IMC pour savoir si on est obèse

L’IMC est une mesure simple du poids par rapport à la taille, utilisée pour estimer le surpoids et l’obésité chez l’adulte. Il correspond au poids en Kg divisé par la taille au carré en mètre.

Calcul de l’IMC /pluton-magazine

Quelles sont les conséquences de l’obésité sur la santé ?

L’obésité a atteint les proportions d’une épidémie mondiale. Selon l’OMS, 2,8 millions de personnes au moins décèdent chaque année du fait de leur surpoids ou de leur obésité. Les principales complications de l’obésité sont :

  • cardiovasculaires (Diabète de type 2, Hypertension artérielle, Accident Vasculaire Cérébrale)
  • Ostéo-articulaires (arthrose, ostéoarthrite, troubles musculo-squelettiques et difficulté à la marche). Ces dernières sont dues à une pression constante exercée par l’excès de poids du corps sur l’ensemble des articulations.

Aussi, les conséquences psychosociales sont : la moquerie, les injures et la stigmatisation que subissent continuellement les personnes obèses. En réponse à ces mauvais traitements, les personnes obèses se replient sur eux-mêmes et se réfugient dans la nourriture, entretenant donc un cercle vicieux. Cependant d’autres parviennent à accepter leur corps, surtout dans les milieux où les rondeurs sont très appréciées.

Comment prévenir et traiter l’obésité ?

La prévention de l’obésité passe par un mode de vie sain. Il faut alors :

  • Un meilleur équilibre nutritionnel en limitant les apports de graisses insaturées et en consommant davantage de fruits et légumes, de légumineuses, de céréales et de noix,
  • Avoir une activité physique journalière de 60 minutes pour les enfants et une activité physique hebdomadaire d’au moins 150 minutes pour les adultes.

En ce qui concerne le traitement de l’obésité, nombreux sont les régimes qui sont proposés mais ils ne sont pas pour autant efficaces. Il n’y a donc pas de remède miracle. Pour maigrir, il faut bruler l’excès de calories (mettez vos baskets et allez courir le weekend, abonnez-vous à la salle de Gym…). Le but est de trouver un équilibre entre les apports et les dépenses énergétiques. En cas d’obésité morbide (IMC > 40), on peut s’aider d’une chirurgie bariatrique ou se faire poser un anneau gastrique afin de limiter l’appétit et la quantité de nourriture absorbée.

 

1 : terme humoristique pour désigner le ventre du bonheur comparativement à un ventre plat qui laisse transparaître les muscles abdominaux.

Source : OMS, Apamad, Pluton-magazine
Crédit photo : Pixabay / MarCuesBo

 7 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire

Annonce

Annonce

Ne manquez pas