L’épilepsie : une maladie diabolisée

L’épilepsie : une maladie diabolisée

L’épilepsie souffre, encore de nos jours, d’une image de marque très négative dans la société. Elle est toujours associée au diable, à la possession ou encore à une maladie mentale. Pourtant, il s’agit d’une maladie neurologique très fréquente qui touche 1 à 2% de la population mondiale.

Qu’est ce qu’une crise d’épilepsie?

Une crise d’épilepsie n’a rien de magique. Il n’y a pas de raison de considérer qu’il s’agit d’une maladie mentale. De la mouche à l’homme en passant par les chiens, il peut y avoir des crises d’épilepsie. Dans tout cerveau normal, il est possible de déclencher une crise épileptique après un électrochoc. L’épilepsie est donc une activité électrique du cerveau, présente à l’état latent, et qui a une certaine probabilité de se produire. Chaque humain a une chance sur dix-sept au cours de sa vie de faire une crise d’épilepsie, après par exemple une fatigue extrême ou un choc émotionnel très important.

épilepsie

Les formes d’épilepsie

Pour un tiers des patients, c’est tout le cerveau qui s’embrase d’emblée, ce qu’on appelle une épilepsie généralisée. Pour les deux autres tiers, la crise démarre dans une zone bien localisée du cerveau, puis se propage ou non. Ce qu’on appelle épilepsie localisée ou focale. Ainsi on distingue plusieurs formes d’épilepsie en fonction de la zone du cerveau qui est affectée par la crise. Pour une crise touchant le cortex visuel, des hallucinations visuelles peuvent survenir. Pour une crise touchant le cortex moteur qui commande le bras droit, ce dernier bougera.

formes d'epilepsie
Source : cen neurologie

Peut-on vivre avec une épilepsie et quelles sont les thérapies possibles ?

Chaque cas est unique, d’ailleurs les médecins préfèrent parler « des épilepsies » plutôt que de « l’épilepsie ». Certains patients feront 10 crises par semaine, d’autres 3 par an. De grands personnages célèbres ont vécu avec l’épilepsie. Parmi eux : Jules César, Alexandre le Grand, Fiodor Dostoïevski, Gustave Flaubert, Jeanne d’Arc. Il est donc possible de réaliser de grandes prouesses avec une épilepsie.

Dans 70% des cas, des traitements permettent de vivre normalement. Mais pour ceux qui ne répondent pas aux médicaments, une chirurgie est envisageable à condition d’avoir déterminé au préalable, la zone à l’origine de la crise. La neurochirurgie (domaine d’étude exigeant la connaissance de la région du cerveau) est d’une grande aide aujourd’hui. Grâce à un modèle mathématique, il est possible de virtualiser le cerveau du patient et de déterminer de la région cérébrale à enlever. D’autres techniques comme l’utilisation des ultrasons sont envisagées pour traiter les patients.

Des technologies de fabrication de micro-pompes organiques, considérés par l’organisme comme non étranger, et capables de libérer des médicaments directement dans les régions à traiter sont également en cours d’essai.

épilepsie
Ce qu’il faut faire lors d’une crise d’epilepsie

À retenir : l’épilepsie est une pathologie comme les autres. Aucune raison de la stigmatiser ou d’avoir honte d’être épileptique, d’avoir honte d’un enfant ou d’un proche qui en souffre.

 2 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire