Annonce

Annonce

La transplantation corallienne comme solution à la destruction des récifs

La transplantation corallienne comme solution à la destruction des récifs

La grande barrière de corail est la plus grande structure vivante au monde. Elle se situe aux larges des côtes australiennes et couvre une superficie d’environ 344.400 Km². Les coraux constituant cette grande barrière, sont malheureusement les êtres vivants les plus menacés par le réchauffement climatique.

En effet, les récifs coralliens représentent seulement 0,5% des fonds marins, mais 90% des espèces marines en dépendent directement ou non. Pour un développement harmonieux, ils ont besoin de conditions extrêmement précises et très stables. Or avec le réchauffement climatique, ces milieux sont perturbés.

Pour parer à cette destruction des récifs coralliens, la transplantation corallienne est plébiscitée depuis quelques années. Grâce à elle, il est possible de greffer ou transplanter des coraux dans les zones dégradées. Elle se réalise en respectant plusieurs conditions dont : la température, la luminosité, la salinité et la propreté de l’eau.

Mais pour l’heure, la transplantation corallienne se limite aux zones dégradées à petite échelle.

 0 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire

Annonce

Annonce

Ne manquez pas