Annonce

Annonce

La Saint-Valentin, qu’en savez-vous ?

La Saint-Valentin, qu’en savez-vous ?

De la mythologie romaine aux traditions chrétiennes, les origines précises de la Saint-Valentin sont méconnues. Si vous effectuez une petite recherche rapide, vous trouverez que celles-ci remontent à l’antiquité et auraient des points communs avec la fête romaine des Lupercales. Ou encore qu’elles seraient relatives au prêtre Valentin. Voici ce que vous pouvez brièvement retenir sur l’origine de la Saint-Valentin.

Les origines romaines : la fête des Lupercales

Les upercales

Les lupercales sont des fêtes païennes qui avait lieu chaque année à Rome du 13 au 15 février. Elles étaient précisément célébrées par les Luperques qui étaient des prêtres de la Rome antique. Ces derniers vénéraient Faunus, dieu de la forêt, des plaines et des champs. Pour Les lupercales, ils tâchaient de sacrifier un bouc, puis déposaient son sang sur le front des jeunes hommes de la ville. Ce sang était ensuite essuyé avec un flocon de laine trempé dans du lait. À leur tour, ces hommes (armés de lanières taillées dans la peau du bouc sacrifié) fouettaient les femmes rencontrées sur leur passage afin de leur apporter fécondité.

L’histoire du prêtre Valentin

Au fil des années, les traditions païennes ont disparu au profit du christianisme et avec lui, l’histoire du prêtre Saint-Valentin. L’empereur de l’époque, Claude 2, que l’on surnommait également “Claude le Cruel” avait formellement interdit les unions entre hommes et femmes. Et pour quel raison ? Il souhaitait tout simplement empêcher les hommes de rester aux côtés de leur dulcinée pendant les temps de guerre. Le prêtre Valentin lui passait outre cette interdiction, et s’évertuait à marier les jeunes hommes et jeunes femmes. L’empereur, ayant appris l’existence de ces mariages clandestins, aurait tout simplement fait arrêter, emprisonner, torturer et décapiter Saint-Valentin. Les œuvres littéraires rapportent qu’il serait mort le 14 février 268 ou 270.

Le mythe littéraire

Au 14ᵉ siècle, la littérature britannique associe définitivement le 14 février avec l’idée de romance. On doit notamment cette notion au poète et auteur Geoffroy Chaucer. Dans “Le parlement des oiseaux”, il écrit :

“C’était le jour de la Saint-Valentin, quand tous les oiseaux viennent choisir leur partenaire.”

En effet, la saison des amours chez les oiseaux commence le 14 février et ces messieurs auraient imité les volatiles en choisissant cette date pour faire leur déclaration d’amour. Bien évidemment pour pouvoir batifoler tranquille dès le printemps. L’œuvre de Chaucer s’ancre alors dans l’imaginaire collectif.

Dans les temps modernes

L’histoire rapporte qu’en 1847, une jeune américaine du nom d’Esther Howland reçoit pour la Saint-Valentin, une carte envoyée par un collègue de son père. Ces cartes avaient de la valeur car elles coûtaient cher. Flairant le potentiel commercial de la Saint-Valentin, Esther décide de créer les siennes et les ajoute à l’inventaire de son frère, lui-même businessman. Elle espérait en vendre quelques centaines, mais se retrouve avec 5.000 dollars de commande. Elle recrute alors des employés et crée sa propre affaire dans l’une des chambres de la maison familiale. Elle fera fortune en devenant “La mère des Valentins américains“. Ce fut le début de la Saint-Valentin “commerciale” que l’on connaît aujourd’hui.

Crédit photo: Maximumwall

 6 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire

Annonce

Annonce

Ne manquez pas