La dysmorphie Snapchat, qu’est-ce que c’est ?

La dysmorphie Snapchat, qu’est-ce que c’est ?

Maintes fois, avons-nous été émerveillés par les miracles que peuvent opérer les filtres Snapchat. Peau lisse, lèvres pulpeuses, visages parfaitement maquillés, bref ces filtres offrent tout. Il n’a jamais été aussi facile de correspondre aux standards de la beauté dans une société de plus en plus moderne. Un seul clic et la magie s’opère certes, mais à quel prix ?

Snapchat et la santé psychologique des fans

Cette application qui se présente comme un vrai faiseur de beauté cache bien d’autres réalités que les jeunes utilisateurs ignorent. En effet l’usage régulier des filtres Snapchat n’est pas sans conséquence sur la santé psychologique de ceux qui s’y laissent sublimer.

Snapchat

Vouloir changer son apparence physique par des opérations de chirurgie esthétique ne date pas d’aujourd’hui. Si autrefois, les patients ramenaient à leurs chirurgiens des photos de célébrités qu’ils considèrent comme modèles de beauté, aujourd’hui ce sont à leurs propres images retouchées par les filtres qu’ils se réfèrent pour présenter leurs aspirations. Nous parlons alors de dysmorphie Snapchat.

La dysmorphie Snapchat

La dysmorphie corporelle en soi est un trouble psychologique caractérisé par une obsession pour un défaut physique. Une accentuation de ces troubles peut donc être causée par une confrontation entre l’image réelle de soi et la version « améliorée » que présentent les filtres. Ces représentations stéréotypées constituent donc de véritables dangers pour les utilisateurs qui deviennent de plus en plus frustrés et complexés par ce qu’ils qualifient d’imperfections.

Snapchat

Tout ceci impacte négativement l’image et une dépréciation de son physique. Même s’il arrive que ces filtres permettent une valorisation de sa personne auprès d’autres internautes qui ‘’ likent’’, cette estime de soi n’est que temporaire et éphémère.

« Le phénomène devient sérieux quand on en arrive à oublier la réalité de son propre visage, à ressentir de la surprise en se regardant dans un miroir » déclare Renee Engeln professeur de philosophie a la Northwestern University.

Et vous, vous est-il déjà arrivé d’utiliser un filtre ou l’appli Snapchat, si oui avez-vous aimé le résultat ? N’hésitez pas à nous le mentionner en commentaire.

Crédit photos : Pixabay

 20 Commenter
Fermer

Ajouter un commentaire