Annonce

Annonce

Au fond des océans, des aveugles et des bombes cohabitent

Au fond des océans, des aveugles et des bombes cohabitent

 La Fosse des Mariannes avec 10.971 mètres de profondeur, est l’endroit le plus profond des océans (d’ailleurs elle est qualifiée de “quatrième pôle de la Terre”). Dans l’histoire, seulement trois personnes sont allées au fond de cette fosse : Les chercheurs Auguste Piccard et Don Walsh, et le réalisateur James Cameron.

Connaissiez-vous la profondeur moyenne de tous les océans de la planète ?

La profondeur moyenne des océans est de 3.700 mètres. Et à partir de 4000 mètres de profondeur, la lumière du soleil ne pénètre absolument plus. Cette zone isolée de la lumière est couramment nommée “La zone abyssopélagiqueet représente la quatrième sous-zone de la zone pélagique. La majorité des êtres vivants qui y résident sont aveugles et albinos, et se nourrissent essentiellement de la neige marine. La neige marine est une espèce de pluie ininterrompue d’éléments qui tombent depuis les zones moins profondes de l’océan.

Lire des anecdotes sur les océans

La bombe toujours dans l’eau

Le 05 février 1958, un bombardier américain en exercice se fait percuter en plein vol par un avion de chasse. Le pilote de l’avion de chasse arrive à s’éjecter et survit au crash. Quant à l’équipage du bombardier, il tenta tant bien que mal de redresser l’avion pour faire un atterrissage d’urgence. Seul hic, il transportait une bombe à hydrogène. Atterrir reviendrait alors à faire exploser la bombe à l’endroit même.

Heureusement l’exercice avait lieu en Géorgie, donc proche de la Mer Noire. Le pilote lâcha alors la bombe au-dessus de l’océan atlantique et entreprit de rentrer à bon port. La bombe n’étant pas armée, elle est toujours tapissée au fond de l’eau. Et si vous alliez la chercher ? Qui sait, les Américains vous en remercieront peut-être avec une forte récompense.

La bombe perdue… finalement retrouvée

Francisco Simó Orts recompensé pour avoir retrouver la bombe perdue

Nous sommes en janvier 1966, en pleine guerre froide. Les Américains avaient lancé l’Opération Chrome quelques années auparavant. Un bombardier en exercice dans le cadre de ce dernier, entre en collision avec un ravitailleur de carburant américain à plus de 9000 mètres d’altitude au-dessus d’un petit village espagnol de Palomares. 7 des 11 membres de l’équipage des deux avions décèdent, tandis que 4 bombes nucléaires foncent vers le sol. Trois d’entre elles tombent sur la terre ferme sans exploser et la quatrième, dans la mer méditerranée. Elle sera recherchée plus de trois mois jusqu’à ce que Francisco Simó Orts, un pêcheur espagnol, se manifeste et déclare l’avoir retrouvée. Cet accident a été une véritable affaire d’État et a même fait l’objet d’ouvrage de fiction.

Crédit image :  WWF France

 7 1
Fermer
  • Ajouter un commentaire

    Annonce

    Annonce

    Ne manquez pas